Les études de master de recherche sont assurées par l’ESSTS depuis l’année universitaire 2010-2011. C’est aujourd’hui l’unique master de recherche en Tunisie qui est destiné aux professionnels de la santé impliqués directement dans les soins. Il s’adresse aux étudiants, titulaires d’une Licence Appliquée en sciences infirmières et en sciences et techniques de la santé, qui se sont distingués durant leurs études.

Ce mastère permet à l’étudiant de développer ses compétences en tant que chercheur, enseignant et soignant. Il a pour principaux objectifs de  rendre l’étudiant en mesure de :

Appliquer le processus de recherche à une problématique liée à l’exercice professionnel dans un contexte clinique ou de santé publique ;

Renforcer la capacité de transfert des connaissances scientifiques issues de la recherche dans le domaine des sciences de la santé, pour l'amélioration continue de la qualité des pratiques des soins et de la formation en sciences de la santé.

Développer la capacité d'analyse des principaux programmes de santé publique et d’utiliser l’information sanitaire se rapportant au domaine des sciences de la santé en vue de concevoir une solution concrète, susceptible d'accroître l'efficience ou l'efficacité des soins.

Le mastère permet l’accès aux programmes de Doctorat en sciences de la santé (au Canada ou dans d’autres pays étrangers et à la faculté de médecine de Sousse.). Il permet aussi, sur concours externe, l’accès au grade de professeur principal de l’enseignement paramédical.

Ce Mastère est dirigé par un comité scientifique composé de professeurs hospitalo-universitaires en médecine à la tête du pôle des sciences de la santé de l’Université de Sousse (Directeur de l’ESSTS de Sousse, Doyen de la Faculté de Médecine, Directrice de l’Institut Supérieur des Sciences Infirmière de Sousse), de cinq professeurs hospitalo-universitaires à la Faculté de Médecine de Sousse, du Directeur de l’ESSTS de Tunis,  et d’une Maître Assistante en sciences de la santé exerçant aux ESSTS de Tunis et de Sousse.  Ce comité est responsable du programme des études, du recrutement des étudiants et de toutes les questions en rapport avec le Mastère.

Le programme de formation est assuré par des éminents professeurs hospitalo-universitaires Tunisiens en médecine et, pour 8 unités d’enseignement, par des professeurs universitaires étrangers en sciences de la santé, provenant principalement des universités Canadiennes  et aussi Belges et Françaises.

Programme d’enseignement Mastère de Recherche en Sciences de la Santé

 

1ère année : Semestres 1 et 2

 

Semestre 1

Unité d'enseignement (UE)

Eléments constitutifs d'UE (ECUE)

Crédits

Recherche en sciences

de la santé  1

Méthodes de recherche quantitative

 

6

Recherche en sciences

de la santé  2

- Ethique de la  recherche

- Biostatistique

- Anglais médical

 

6

Discipline infirmière 1

 

- Concepts fondamentaux de la discipline infirmière

- Pratique infirmière avancée et fondements disciplinaires 

6

Déontologie et éthique en sciences de la santé

- Déontologie des professions de santé

- Ethique des soins - Bioéthique

6

Pratiques infirmières avancées

-   Réadaptation, chronicité

-   Soins palliatifs et en fin de vie

-   Soins aux personnes âgées

6

 

 

Subtotal S1

30

Semestre 2

Qualité des soins

- Qualité des soins

- Gestion des risques

6

Systèmes de santé

- Organisation des systèmes de soins   

- Enjeux socio-économiques des soins

6

Discipline infirmière 2

 

Discipline infirmière (2)

6

Recherche en sciences                         de la santé 3

 

- Recherche qualitative

- Transfert et échange des connaissances

 

6

Recherche en sciences                           de la santé 4

 

- Problématique et analyse des écrits

- Projet du travail de recherche

 

6

Subtotal S2

30

Total 1ère année

60

 


 


2ème année : Semestres 3 et 4

 

 

 

Unité d'enseignement (UE)

Eléments constitutifs d'UE (ECUE)

Crédits

 

Semestres 3 et 4

Pédagogie en sciences de la santé

Pédagogie en sciences de la santé

6

Organisation des services de soins

-Organisation des services de soins

 

6

Planification – évaluation d’un projet clinique de soins et d’un programme de santé

-   Planification sanitaire et programmation

-   Evaluation d’un programme de santé et d’un projet clinique de soins

6

Populations et champs spécifiques en Santé Publique 1

-          - Introduction à la santé publique                           

-          Maladies transmissibles

-          Maladies non transmissibles

 

6

Populations et champs spécifiques en Santé Publique 2

-          Education pour la santé

-          Santé maternelle et infantile

 

 

 

6

Subtotal S3

 

30

 

Mémoire de Recherche (Mastère)

 

30

Total des deux années

120

 

 

La podologie est une discipline paramédicale qui concerne l’étude, la prévention, le diagnostic et la prise en charge (éducative, préventive et curative) des pathologies du pied. Le podologue est habilité à traiter les affections du pied, à l'exclusion de toute intervention chirurgicale. Il soigne toutes les affections de la peau et des ongles du pied : cors, œils-de-perdrix, ongles incarnés, chevauchement des doigts, affaissement de la voûte plantaire, reconstitution partielle ou totale des ongles, durillons, mycoses, verrues plantaires, troubles de la sudation…

Au cœur de l’équipe médicale, la secrétaire médicale assiste le médecin dans son quotidien. Ses attributions sont multiples et variées (courrier et réponse téléphonique, travaux d’informatisation et de dactylographe, organisation du bureau, documentation, préparation du matériel d’enseignement, travaux de  statistiques et de publications médicales,…).

A chaque stade de développement de l’enfant correspondent des caractéristiques et des besoins spécifiques médiaux, affectifs et sociaux. Le licencié en soins pédiatriques est spécialisé dans les soins d’enfants, âgés de zéro à seize ans. Ses missions consistent à surveiller, à accompagner et à soigner l’enfant malade et à soutenir sa famille, à assurer la protection de l’enfance et à promouvoir sa santé, et à contribuer au développement de l’enfant, en favorisant son autonomie et sa socialisation ainsi qu’à l’intégration des enfants en situation difficile (handicap, problèmes familiaux et sociaux, etc.).

Le licencié en soins d’urgences et de réanimation est habilité à exercer dans les services des urgences hospitalières ou pré-hospitalières (SAMU, SMUR). Il doit être en mesure d’accueillir, 24 heures sur 24, tout patient dont la prise en charge n’a pas été programmée et qui se présente pour des soins immédiats, qu’il s’agisse d’une urgence vraie ou d’une urgence ressentie.

La licence dans cette discipline permet l’exercice de la profession de technicien supérieur en instrumentation opératoire. Ce professionnel veille au bon déroulement des interventions chirurgicales dans le respect des règles d’hygiène et de sécurité.  Ses activités et gestes techniques comportent trois volets associés : panseur, instrumentiste et aide opératoire.

Facebook Comments

Share on Myspace

Septembre 2018
L Ma Me J V S D
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30